Comment soutenir le patient durant son traitement oncologique

Livres

2.00

2 personnes l’ont acheté dans la dernière semaine
Ajouter aux favoris

Paiements sécurisés

PostePay Mastercard Visa
Expédition rapide

Paradoxalement soutenir le patient durant son traitement consiste surtout à combattre les effets collatéraux provoqués par le traitement oncologique luimême.

Les armes thérapeutiques à disposition de l’oncologie sont extrêmement lourdes à supporter par le patient car très toxiques et dangereuses, ce qui veut également dire, délicates à utiliser par les cancérologues.
Cette toxicité n’est pas seulement dûe aux poisons que nous utilisons mais surtout à des techniques d’application non adaptées à chaque cas particulier.
La médecine actuelle n’a pas encore compris ou ne veut pas accepter le fait que chaque patient est un cas particulier. Un protocole doit s’adapter au patient et l’inverse est une erreur fondamentale. Ceci condamne donc la notion de protocole international égal pour tous, ce qui est évidemment très gênant lorsqu’on doit gérer une médecine de masse.
« Le protocole international représente la médiocrité de la médecine ». Prof. L. Israël
En fait, on peut diminuer d’au moins 70% les effets collatéraux des thérapies oncologiques et les rendre humaines et acceptables.
Il sufft de respecter certaines règles , que l’on fasse un peu fonctionner son cerveau et que l’on utilise surtout LA LOGIQUE. Et tout cela sans oublier de rester scientifque et de s’appuyer sur des notions démontrées par la recherche
fondamentale.
C’est ce que nous allons démontrer.
Les trois grandes armes de l’oncologie, vous les connaissez : la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie.
Nous allons donc expliquer comment nous devrions nous comporter lorsque nous utilisons chacune d’elles.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.